top of page
Rechercher

Fiches Embauche 4/7 : La définition du poste

Cette étape en amont de l’embauche est primordiale. C’est un des facteurs de réussite.


Plusieurs éléments de base sont à déterminer au préalable.

  • Lister les tâches que devra réaliser le salarié.

  • Une évaluation du temps nécessaires et des critères d’évaluation de leur bonne réalisation peuvent venir la compléter.

  • L’autonomie du salarié va découler du niveau de formation ou de ses compétences de celui-ci. Le nombre d’heures, l’organisation du travail et des horaires, la pérennité du travail vont permettre de déterminer le type de contrat qui va pouvoir être proposé.

  • Le niveau de salaire et les avantages proposés sont à déterminer aussi.


Plusieurs profils peuvent être sont recherchés : salarié polyvalent, saisonnier, responsable de troupeau, salarié d’élevage. L’ouvrier polyvalent, profil le plus recherché, réalise des travaux divers sur l’exploitation, tant au niveau de l’élevage que des cultures, seul ou avec l’employeur. En revanche, il ne prend pas de décision seule.


Il existe aussi une autre solution : les agriculteurs qui souhaitent déléguer une partie de l’exploitation oui faire face au surcroît de travail peuvent faire appel à un service de remplacement.


Deux raisons peuvent expliquer que l’ouvrier ne prenne pas davantage d’autonomie : soit c’est une volonté de l’employeur, soit c’est le salarié qui n’a pas l’envie ou la capacité d’être plus responsabilisé.


Pour finir, vous devez avoir défini : l’intitulé du poste, le lieu de travail, la place du futur salarié, sa qualification, sa rémunération, les missions qui vous comptez lui confier en distinguant les prioritaires et secondaires.

  • Préciser la formation ou l’expérience nécessaire (être opérationnel tout de suite ou temps de formation).

  • L’annonce de recrutement doit être bien rédigée.

  • Après avoir décrit votre activité, énoncez les missions et les conditions de travail.

  • Précisez également les critères qui vont permettre de départager les candidats.


Au final, vous devez avoir défini : l’intitulé du poste, le lieu de travail, la place du futur salarié, sa qualification, sa rémunération, les missions qui vous comptez lui confier en distinguant les prioritaires et secondaires.

Préciser la formation ou l’expérience nécessaire (être opérationnel tout de suite ou temps de formation). L’annonce de recrutement doit être bien rédigée. Après avoir décrit votre activité, énoncez les missions et les conditions de travail. Précisez également les critères qui vont permettre de départager les candidats.


Pour vous aidez dans votre recherche, voici quelques conseils pour une embauche réussie :

  • Identifier les besoins de main d’œuvre sur l’exploitation

  • Identifier le profil, les tâches à confier au salarié, et son niveau d’autonomie souhaité

  • Profiter des travaux saisonniers pour réaliser une période d’essai

  • Ne pas attendre la disparition de la main d’œuvre familiale avant d’embaucher

  • Concevoir l’embauche d’un salarié comme un investissement et non comme une charge :

  • Pour le recrutement, le bouche à oreille reste aussi un moyen rapide et souvent efficace à la portée de tous


Prendre en compte les aspects humains et relationnels dans la gestion du salarié

  • Si les aspects administratifs sont souvent cités comme un frein à l’embauche, les vrais écueils se situent plutôt dans la gestion du relationnel :

  • Savoir donner des directives,

  • Savoir contrôler le travail réalisé,

  • Savoir encourager, savoir éviter et solutionner les conflits, tout cela s apprend. Il faut donc trouver le bon ton entre la relation « copain » et l’excès d’autoritarisme !


Le salarié n’est pas le clone de l’exploitant… Sa manière de travailler sera certainement un peu différente !


D’autres éléments sont aussi très importants dans la faisabilité et la réussite d’un engagement :

  • Que suis-je prêt à déléguer ?

  • Il est important pour l’exploitant de bien définir les tâches qu’il souhaite faire réaliser par le salarié et les résultats qu’il attend de lui.

  • Avoir un bon équilibre entre les tâches ingrates et les plus agréables

  • Eviter les conflits c’est savoir parler à son salarié « quand cela ne va pas », mais aussi savoir exprimer sa satisfaction. Ne jamais laisser la situation s’aggraver, mais plutôt engager le dialogue

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page