Un projet de 3 ans

Le projet transfrontalier Agreen-Job s’inscrit dans les objectifs européens de promotion de l’emploi, de la croissance, de l’inclusion sociale et du développement local dans les zones rurales. Il vise à mettre à l’emploi durable des demandeurs d’emploi dans l’agriculture, dans une démarche d’insertion professionnelle avec la signature d'un contrat de travail durable et de qualité pour un certain nombre. Le public des demandeurs d’emploi concerné est plus particulièrement celui des personnes faiblement qualifiés et fragilisés 

Pour atteindre cet objectif, le projet est subdivisé en trois modules de travail spécifiques 

Une approche prospective

de la thématique du projet : exploration de l’emploi dans le secteur de l’agriculture, dans sa diversification et dans un monde rural en mutation, identification des besoins des exploitants agricoles et des compétences attendues (cadastre des métiers, identification des formations existantes, analyse du secteur de l'insertion professionnelle, de ses méthodologies et de son cadre institutionnel des deux côtés de la frontière

Une phase opérationnelle

de sensibilisation, de recrutement, d'orientation, de formation et

d'accompagnement des demandeurs d'emploi mais aussi des exploitants agricoles ; l'insertion professionnelle de demandeurs d'emploi, le suivi de leur parcours et finalement la

signature d'un contrat durable et de qualité pour certains d’entre eux.

Des conclusions :

le projet vise à mutualiser les bonnes pratiques des opérateurs des deux côtés de la frontière et la rédaction de recommandations.

 
Rencontrer 200 exploitants agricoles 
Rencontrer 200 demandeurs d’emploi
Accompagner 50 demandeurs d’emploi
Insérer durablement 15 demandeurs d’emploi

La phase d'insertion des demandeurs d'emploi est le coeur du projet. Elle vise à construire une approche globale d'intermédiation employeurs/demandeurs d'emploi grâce aux expériences respectives de la Chambre  d'Agriculture des Ardennes (France), du réseau MIRE (Wallonie) et d'Accueil Champêtre en Wallonie par un travail collectif d'échanges et de coopération. 

 

Concrètement, cette étape opérationnelle tendra à la recherche d'exploitations agricoles partenaires et de la formation de tuteurs pour l'accueil de stagiaires/employés. 

En parallèle, la sensibilisation, le recrutement et la sélection de candidats demandeurs d'emploi seront organisés. Des modules de confirmation de projet professionnel seront initiés et selon les possibilités des centres de formation, il pourra leur être proposé des formations spécifiques, soit avant d'entamer l'intermédiation entre ceux-ci et les exploitants agricoles, soit conjointement. Les stagiaires bénéficieront d'un suivi soutenu lors des mises en stage et lors de leur contractualisation afin de réussir leur intégration au sein des exploitations agricoles. Les questions de mobilité seront aussi évaluées au cas par cas.

 
Un projet transfrontalier

La zone éligible du programme Interreg France Wallonie Vlaanderen est une région située à la frontière entre la France, la Wallonie et la Flandre et qui comprend les territoires transfrontaliers entre la France, la Wallonie et la Flandre. Le projet Agreen-Job s’étend plus particulièrement sur le département des Ardennes (Charleville-Mézières,  Sedan, Vouziers, Rethel) et en Wallonie, les provinces de Luxembourg, Namur et sud du Hainaut (soit les  arrondissements de Philippeville, Namur, Dinant, Thuin, Marche-en-Famenne,  Neufchâteau, Virton, Bastogne et Arlon). 

Le territoire de projet est rural et une tradition agricole y est bien ancrée. Par ailleurs, c’est aussi un territoire qui a un taux de chômage plus élevé et qui souffre d’un éloignement par rapport aux centres métropolitains. De ce fait, le projet a été pensé dans une logique transfrontalière dès le départ.

Les degrés d'expériences des deux côtés de la frontière paraissent être déséquilibrés, le partenariat interrégional permettre de mettre en place des échanges, l'organisation de journées de visites sur le terrain et de découverte des méthodologies d'accompagnement des demandeurs d'emploi-stagiaires et employeurs-tuteurs, propres à chaque territoire. Il vise aussi la capitalisation des forces de chaque dispositif.

L'organisation institutionnelle des deux territoires présentent aussi des approches différentes. Cette réalité imposera de proposer des solutions ou pistes de réflexion pour faciliter les échanges transfrontaliers tant dans le secteur des formations que de l'insertion professionnelle. Le projet prévoit des formations, avec des échanges transfrontaliers et annuels tant des formateurs que des tuteurs ou stagiaires à former.

 
Les partenaires du projet

Ruralité-Environnement-Développement (R.E.D.) est une association internationale sensibilisant au développement des territoires ruraux au sein de l’Union européenne. R.E.D. est en contact avec les institutions européennes et est active au sein de groupes d’experts européens sur le développement des territoires ruraux. Elle pilote des études, coordonne des missions et organise des événements internationaux. 

Accueil Champêtre en Wallonie (ACW) est un centre de compétences soutenant les projets de diversification des exploitations agricoles.

La Chambre d’Agriculture des Ardennes (F) représente l’ensemble des acteurs du monde agricole, rural et forestier. Elle accompagne notamment la démarche entrepreneuriale et responsable des agriculteurs ainsi que le développement de l’emploi. La Chambre d’Agriculture des Ardennes est en contact avec tous les acteurs de l’emploi et de la formation de son secteur géographique qu’elle associera au projet.

Le projet est soutenu financièrement par le Conseil Départemental des Ardennes, le Conseil  Régional Grand Est, la Wallonie et les Fonds européens pour le développement régional.

Le réseau des MIRE (B) a pour objectif principal de concilier l’offre et la demande d’emploi. Il est spécialisé dans l’accompagnement de chercheurs d’emploi, le recrutement et la fidélisation de nouveaux travailleurs en entreprise. Les antennes impliquées dans ce projet sont la Mirelux (province de Luxembourg), la Mirena (province de Namur Nord) et la Miresem (province de Hainaut Sud et prov. de Namur Sud).

Le Forem (B) est le service public wallon de l’Emploi et de la Formation et est associé au projet en tant que référent wallon des compétences liées à l’emploi et la formation.

LogoProjets_COW FORME.jpg

Cow-Forme est un projet Interreg FWVL en cours. Ce projet vise à permettre à des demandeurs d'emploi de la région frontalière de devenir salariés en élevage grâce à une formation adaptée et à pérenniser les élevages de bovins régionaux en améliorant les conditions de travail des éleveurs grâce à des formations innovantes pour eux et leurs conseillers.

 

© 2020 Créé par Jonagraphe